Voyage

Séjour culturel en Iran : top 3 des sites à visiter

Le territoire iranien constitue un terrain d’exploration culturel de premier choix. Les passionnés de découvertes dans le domaine seront particulièrement heureux de constater qu’un séjour dans le pays représente une opportunité intéressante. Les sites culturels à visiter en Iran sont légion et les vacanciers venus au sein de cette destination auront certainement un large choix. À titre de suggestion, on peut citer les trois endroits et monuments iraniens suivants.

Le Système hydraulique historique de Shushtar

Il s’agit en fait de deux canaux de dérivation de la rivière Kârun, dont l’un d’eux, le canal Gargar, fournit toujours de l’eau à la ville iranienne de Shushtar. Pour cela, une série de tunnels sert de chemin d’écoulement à l’eau de la fameuse rivière. Ses tunnels donnent notamment l’occasion à plusieurs moulins de fonctionner. Par ailleurs, la plaine au sud de la ville de Shushtar profite également de l’existence du système hydraulique pour être irriguée.
Cette irrigation permet à des vergers ainsi que de nombreuses terres agricoles, étendus sur environ 40 000 ha de surface, de se développer. Pour la visite du site lors d’un voyage en Iran, les vacanciers auront à admirer quelques magnifiques panoramas : la falaise où l’eau de la rivière Kârun tombe en cascade à l’entrée de la plaine dans le sud de Shushtar, la tour Kolâh-Farangi, les nombreux bassins et ponts, mais aussi le château Salâsel et enfin, le centre de contrôle de l’ensemble du système hydraulique de Shushtar.

Le Palais du Golestan à Téhéran

Situé en plein milieu du centre historique de la ville iranienne de Téhéran, le Palais du Golestan a été érigé par la dynastie safavide. C’est en fait un véritable chef-d’œuvre de l’ère kadjare. La somptuosité du Palais du Golestan met en relief la réussite de l’introduction des formes architecturales de périodes antérieures qui présentent des influences occidentales, sans oublier l’artisanat persan traditionnel.
Le domaine a par ailleurs été désigné pour être le siège du gouvernement par la famille kadjare en raison des murs qui constituent une bonne fortification à la construction. Aujourd’hui, c’est un éminent centre des arts et de l’architecture kadjars. Les passionnés de culture et d’histoire pourront y admirer le témoignage unique en son genre de ces valeurs chères au patrimoine culturel iranien. Les visiteurs y verront entre autres des représentations de l’artisanat persan ainsi que des éléments intéressants de la technologie et de l’architecture européenne du XVIIIe siècle.

Le Paysage archéologique sassanide de la région du Fars

Fars est une province iranienne qui abrite dans sa partie sud-est quelques merveilles archéologiques. Le paysage archéologique sassanide du Fars est notamment composé de plans urbains, de palais, mais aussi de structures fortifiées dont les constructions remontent à l’époque de l’Empire sassanide soit entre 224 et 658 de notre ère.
La totalité du site met en scène l’exploitation avantageuse de la topographie naturelle de la région, mais également l’influence des traditions parthes et achéménides. L’art romain a aussi laissé des traces au sein du paysage archéologique, plus précisément au niveau des vestiges de l’architecture de la période islamique.

Laisser un commentaire