Non classé

Les secrets de l’attitude mentale gagnante

Les secrets de l’attitude mentale gagnante
5 (100%) 1 vote

Il est nécessaire de savoir ce que vous voulez faire pour réussir votre orientation. Il faut ensuite travailler dans l’idée que votre travail vous enrichit en évitant deux pièges : la compétition acharnée avec les copains car les résultats en cours de maths par exemple ne doivent ni vous décourager ni vous inciter à vous relâcher. L’autre point est l’obsession des résultats car ce ne sont que des indicateurs, l’essentiel est que vous assimiliez bien ce que vous faites. Pour avoir un bon niveau, il est parfois nécessaire de faire appel à des cours particuliers en maths mais pas nécessairement. Certains élèves déjà bons ont juste besoin d’un stage de maths pendant les vacances scolaires pour améliorer de manière drastique leur niveau.

Faisons le focus sur l’oral collectif qui est souvent utilisé par les professeurs particuliers ou les professeurs pendant les stages intensifs pendant les vacances scolaires.

Qu’est-ce que l’oral collectif ?

L’enseignant pose une question ou un problème à la classe. Il interroge quelques élèves à tour de rôle. Le jeu des questions de l’enseignant et des bonnes réponses fournies par les élèves fait progresser la classe jusqu’à ce que la solution définitive soit énoncée. Un cours dialogué donne l’apparence d’être structuré, rigoureux et efficace… Il est particulièrement représentatif d’une classe.

Des avantages… pour le professeur

Les élèves ne travaillent pas en groupes : ils ne se disputent pas… L’enseignant pose lui-même les questions et distribue la parole : la gestion du temps est plus facile, et les dérives dans des directions imprévues sont évitées. La classe est donc plus facilement maîtrisée.

Des inconvénients… pour les élèves

  • Rien ne les contraint à s’investir dans la question posée… (« Attendons la réponse, c’est plus facile… »). Les conceptions ne peuvent pas s’exprimer ou sont ignorées, parfois inconsciemment, par le professeur. Les erreurs ne sont pas prises en compte.
  • Le rythme de fa classe est calqué sur celui des meilleurs élèves. Les élèves qui « suivent » sont souvent guidés par des indices externes à la situation (ils tentent de décoder les réactions de l’enseignant plutôt que de réfléchir et de raisonner.,.). Par conséquent, de nombreux élèves « démissionnent » rapidement, seuls les meilleurs suivent le cheminement du professeur… On est loin d’une prise en compte de tous les élèves, et notamment de ceux qui sont en difficulté en maths

Les alternatives à l’oral collectif

  • L’objectif est de permettre aux élèves, une fois le problème identifié : de le comprendre, d’y réfléchir, d’essayer de le résoudre avec leur propre cheminement, de prendre conscience du point de vue de leurs pairs, d’argumenter.
  • De nombreuses possibilités sont envisageables individuellement, par petits groupes ou en classe entière (il faut chercher à alterner):
    -rédiger son point de vue, faire un schéma;
    -réfléchir au problème, chercher une réponse commune ou identifier différents points de vue;
    -imaginer une expérience pour trancher entre plusieurs hypothèses, anticiper sur le résultat d’une expérience ;
    -formuler ou rédiger une argumentation, une interprétation, une synthèse;
    -se situer par rapport à la proposition d’un pair.
    Plus généralement, un moment d’oral collectif ne peut intervenir qu’après un temps de travail et de réflexion des élèves. Cela peut nécessiter une contrainte de production, car laisser le temps aux élèves ne suffit pas toujours pour qu’ils l’utilisent à bon escient…

Ces dispositions ont pour conséquences : un enjeu explicite, une classe moins endormie, des élèves plus motivés qui comprennent le sens de ce qu’ils apprennent, une meilleure évaluation (formative) des élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *