Que faut-il savoir sur le métier du maçon ?

Juste après l’intervention du terrassier, le maçon est le professionnel le plus présent sur un terrain de construction. Qu’il s’agisse de construction neuve ou ancienne, il assure de gros œuvres. Entre ses mains, la sécurité des occupants des maisons individuelles aux grands immeubles. Il assure également, la conception des piscines, des rénovations de châteaux, etc. En ces missions, sa plus grande responsabilité est de créer la fondation de la construction – la base et le pilier. Il se charge de faire monter les murs, instaurer les cloisons, sceller les poutrelles, imbriquer les édifices, etc. ses missions s’étends jusqu’à la finition de la façade, l’installation des fenêtres. En résumé, le maçon est celui qui réaliser la construction en grande majorité.

Les spécificités des missions d’un maçon

En effet, un maçon peut agir seul ou en travailler avec ses collègues au sein de son entreprise de maçonnerie. Il commence à se mettre au travail uniquement après l’intervention du terrassier. Cet artisan prépare le terrain pour l’implantation de la structure, qu’il s’agisse de la fondation, la dalle, planchers, l’installation de toutes les structures horizontales est à ses responsabilités.

Il passe ensuite à l’assemblage et au positionnement d’éléments d’armature. Ainsi, il est donc obligé de concevoir le mortier nécessaire pour toute sa conception. Dans ses missions, il doit faire attention à la qualité de son métier pour obtenir des bétons solides, résistants et efficaces pour supporter l’édifice durant des années, voir même une centaine d’années. Structure solide et bien faite, mensuration précise, conception de mortier bien fait, et conception de béton de haute qualité, tout cela implique un savoir-faire pointu et une condition physique assez stable.

Et autre que l’application des enduits sur les différentes sortes de surfaces, il se charge surtout d’imbriquer les bétons, les briques, les pierres ou autres, pour monter l’édifice. Sur ce, il n’a pas droit à l’erreur, la stabilité de la construction en dépend. Son travail a besoin de toute son attention, il doit obtenir une qualité parfaite.

Quelles sont ses compétences

Le travail est loin d’être facile et parfois dangereux. Et pourtant, sur ses épaules repose la sécurité des futurs utilisateurs de l’immobilier. Pour tout assurer, la maitrise de coffrage, ferraillage, réalisation de bétons armés, le plâtre… sont nécessaires. Pour cela, l’expérience et la formation sont nécessaires. La réalisation de presque toutes ses missions se fait par l’usage des grosses machines et différents outils spécifiques : la truelle, fil à plomb, la bétonnière, etc. Impossible pour lui de bien faire son travail sans savoir comment les manipuler ?

Dans ses missions, ce maçon dans l’Isère par exemple suit un plan et exécute les consignes du chef de chantier. La moindre des choses sera de comprendre ses différentes consignes. Le besoin de cette dernière compétence assure à la fois la qualité du travail ainsi que sa propre sécurité.

Le travail amène souvent ce professionnel à grimper à une dizaine de mètres en dessus du sol, et parfois même, plus. Il doit prendre les mesures de sécurité nécessaires comme attachées à une corde pour éviter de tomber et mettre des chaussures antidérapantes. En tout, une bonne condition physique et un sens de l’équilibre vous permettront de vous concentrer sur ses missions une fois là-haut.

Et puisqu’une seule de ses missions regroupe une suite de différentes tâches, un sens de l’organisation lui sera nécessaire. Durant la conception de mortier par exemple, la protection de sa peau et ses yeux, la composition des ingrédients, le mélange des ingrédients par une bétonnière ou manuels sa réalisation successivement et dans l’ordre. Il ne peut pas tout faire en même temps inverser le rang.

Le maçon est un professionnel attentionné et passionné, autrement, il risque de faillir à ses missions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *