Les meilleurs endroits pour pratiquer du chien de traîneau au Canada

Vous rêvez d’immenses étendues blanches, à perte de vue, et de silence enivrant sous un ciel bleu inondé de soleil. L’air vivifiant, prodigué par une folle course menée par une meute de Huskies lancés à toute vitesse, fouette votre visage. Leurs corps athlétiques traversent des kilomètres avec bonheur, les paysages se succèdent et vous êtes émerveillés. Oui, mais là vous rêvez. Cependant, dans la réalité, vous pouvez exaucer cette magnifique chimère. Pour découvrir les meilleurs endroits pour faire du chien de traîneau au Canada, suivez le guide !

Traîneau à chiens : les bonnes adresses dans la région de Québec

La plus mémorable expérience hivernale qui puisse exister demeure celle de la rencontre avec un muser et ses chiens. Ces meutes de Huskies, de Samoyèdes, de Malamute de l’Alaska ou d’Alaskans imposent le respect et l’humilité. Ces chiens sportifs ont besoin de parcourir l’équivalent d’un marathon tous les deux jours environ. Les soins apportés dans les élevages sont très surveillés et leurs maîtres sont souvent des éducateurs canins avertis. Ce métier révèle une réelle vocation, teintée d’amour et de passion.

La région de Québec : une immersion au paradis blanc

Les élevages existent dans les stations de ski du parc des Appalaches, entre autres, au milieu des lacs gelés et des forêts boréales, ce sont les points de départ de mémorables sorties dans d’infinies contrées. Voici, quelques pistes à suivre :

— La station Duchesnay, Capitale-Nationale
— Saint-Nicholas, Chaudière-Appalaches
— Saint-Aimé-des-Lacs, Charlevoix
— Pourvoirie du Lac blanc, Mauricie
— Mont tremblant, Laurentides
— Fjord du Saguenay, Côte-Nord
— Vallée de la Matapédia, Gaspésie
— Saint-Edmond-les-Plaines, Sauenay-Lac-Saint-Jean
— Radon, Lanaudière

Des randonnées en chiens de traîneau : la région de Montréal

Sur la trace des Algonquins, vous pourrez vous élancer sur les pistes du Val des Lacs ou partir sur les traces des animaux. Les guides partageront avec vous leurs authentiques savoirs. Le Yukon est le terrain de jeu préféré des mushers. Des forfaits de une ou plusieurs heures offrent une découverte familiale et des tarifications sur plusieurs jours avec nuitées, vous immergent dans la vie de la meute au sein de la nature souveraine.

Des dégustations de repas de trappeurs et des circuits au milieu de tourbières vous laisseront émerveillés et comblés.
Prévoir un prix de 70 $ CA pour une initiation de une heure, le tarif devient dégressif pour deux personnes. Pour une matinée, le montant s’élève à peu près à 150 $ CA. Pour une randonnée d’une journée et 50 km de distance à parcourir avec le repas traditionnel, prévoir environ 270 $ CA. Pour la grande aventure de deux jours et d’une nuit, escomptez un budget de 600 $ CA. Ces tarifs varient selon les prestations et les stations.

Quand partir au Canada et pour quel budget ?

Les meilleures dates pour une expérience hivernale unique

Pour randonner avec les canidés, c’est indiscutablement durant l’hiver que vous voyagez, cela, du mois de novembre à avril. Les températures restent négatives et peuvent descendre à -20 ° C. Prônez l’équipement technique de grand froid, pour profiter pleinement de l’air canadien. Février demeure le plus rigoureux. Le ressenti atteint — 35 ° C.

Donc, une fois bien couvert, émerveillez-vous du manteau féérique revêtu par le Vieux-Québec ainsi que par le Carnaval, les animations organisées dans cette ville si dynamique et l’unique hôtel de glace de l’Amérique, qui demeure absolument extraordinaire. Ces expériences hivernales sont prodigieux.

Le budget pour aller au Canada

Le dollar canadien revient à 0,68 € en fin 2019. La vie apparaît plus onéreuse qu’en France. Seul le coût de l’essence demeure inférieur, jusqu’à la moitié du prix pratiqué dans l’Hexagone.
Le voyageur doit rester prudent, car tous les montants s’affichent hors taxe. Au Québec il convient d’ajouter environ 15 % de taxe. De plus, les tarifs dans la restauration n’incluent pas les pourboires (15 à 20 % supplémentaires).
Les prix des hébergements varient selon le lieu et la saison. Au Québec, en hiver, prévoyez de 50 à 250 $ CA, conformément au confort proposé.

Formalité pour partir au Canada

Formalités d’entrée au Canada

Pour les touristes européens, un passeport demeure obligatoire, même pour les enfants. S’ajoute une AVE (Autorisation de Voyage Électronique) =>avecanada.com. En ce qui concerne les vaccins, aucune nouveauté n’existe à ceux déjà recommandés en France.
Le vol direct depuis Paris dure à peu près 8 heures pour aller à Montréal et le décalage horaire est de 6 heures à Québec. Les prix vont de 250 € à 1000 € selon la période.

Précautions à prendre avant de partir

Pensez à charger tous vos appareils électroniques, car s’ils présentent une défaillance, les services de douanes sont en droit de les confisquer.
Le site de l’ambassade du Canada reste essentiel à consulter avant le départ pour s’informer de l’actualité, notamment celle concernant les enfants accompagnés d’un unique parent. Pour les mineurs qui voyagent seuls, l’autorisation de sortie du territoire est obligatoire.

Les langues parlées l’anglais et le français. Enfin, le Canada est divisé en 10 provinces et 3 territoires. Le Québec reste l’une de ces magnifiques provinces.

L’argent au Canada

À chaque retrait, votre organisme bancaire prélèvera une commission. Il semble donc judicieux de prendre de grandes sommes avec peu d’opérations. Cette dernière peut monter jusqu’à 5 $ CA.
Les bureaux de change, les banques ainsi que des machines, offrent la possibilité d’échanger la monnaie. Par ailleurs, pour louer une voiture, la carte de paiement est de rigueur.

Vous voilà donc paré pour une belle aventure dans le grand froid canadien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *