télésecrétariat médical

Télésecrétariat médical : la montée du service

Un médecin s’occupe rarement lui-même de la prise de ses rendez-vous et de la création de son emploi du temps. Souvent, il se fait aider par un secrétaire personnel, ou bien sur le secrétaire de son cabinet, afin de s’en occuper. Pourtant, il existe maintenant une manière de réduire les coûts en secrétariat. Il s’agit du télésecrétariat médical, faire appel à un centre à distance pour s’occuper de tout.

Le télésecrétariat médical, un avantage pour les médecins en France

Pointé du doigt il y a 10 ans, le télésecrétariat médical est désormais une pratique très répandue. Le principe : faire appel à une entreprise de télésecrétariat professionnel pour prendre en charge les appels, les prises de rendez-vous, et l’emploi du temps du médecin.

Ces entreprises peuvent ainsi prendre en charge de nombreux professionnels médicaux. Pour les clients, cela n’entraîne aucun changement. Pour les praticiens en revanche, les avantages sont nombreux : moins de démarches administratives, moins de charges sociales, et le coût mensuel pour un secrétaire personnel diminue drastiquement.

La distance n’ayant plus d’importance entre le médecin et son secrétaire, ce type de service peut être délocalisé afin de réaliser de meilleures économies. Seul reproche aux services de télésecrétariat médical : certains prestataires sont incapables d’indiquer efficacement la direction du cabinet. Un défaut qui peut cependant facilement être corrigé avec suffisamment de préparation.

Si vous vous inquiétez pour votre santé, avant de consulter un médecin, pensez à consulter le blog du site 123medecins pour en découvrir plus sur le monde médical et les différentes manières de se soigner.

La disparition des secrétaires médicales

Les secrétaires médicaux sont donc voués à disparaître. Les avantages qu’ils fournissent aux cabinets médicaux sont trop faibles par rapport au prix supplémentaire à payer pour en engager un. La tendance de cette disparition ne semble pas prête à s’inverser, puisque c’est internet qui tente de concurrencer le télésecrétariat.

Le télésecrétariat médical effectué par le biais d’internet vise à simplifier encore le processus de prise de rendez-vous avec le médecin en laissant les clients s’occuper eux-mêmes de faire une réservation sur un créneau libre du praticien. Une pratique pas encore au point néanmoins à cause de sa rigidité.

Télésecrétariat en ligne : une technologie qui manque de souplesse

Le télésecrétariat en ligne propose aux clients de prendre eux-mêmes leur rendez-vous sur internet. Le médecin est bien sûr notifié de la prise de rendez-vous, et peut voir grâce au logiciel son emploi du temps se créer au fur et à mesure. Le nombre de clients n’est pas illimité, et seuls les clients déjà inscrits auprès d’un praticien peuvent prendre rendez-vous à leur gré. Pour un nouveau client, une demande spéciale est effectuée que le médecin peut étudier.

Cette technologie ne s’adapte cependant pas aux urgences : un médecin qui pourrait adapter le temps de ses consultations afin de prendre en charge un patient rapidement, ou l’adaptation de l’emploi du temps au cas où certaines consultations prendraient plus de temps que prévu, entre autres.

D’autres avantages pour le praticien

Pour un service de télésecrétariat médical, un médecin doit payer entre 600 et 900 euros sans charges supplémentaires. Un prix diminué de moitié par rapport à l’emploi d’un véritable secrétaire médical, et qui peut encore diminuer dans le cas de l’emploi d’un télésecrétariat à l’étranger.

De plus, l’entreprise prend en charge le télésecrétariat permanent pour le médecin. Dans le cas de l’absence du secrétaire habituel, un remplaçant est immédiatement fourni afin de ne pas pénaliser le praticien dans ses prises de rendez-vous.

Si en tant que praticien vous ne savez pas si vous devriez vous aussi adopter le télésecrétariat médical, voilà un article qui devrait vous aider à prendre une décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *