Quel est le mode de fonctionnement d’une cigarette électronique ?

Pour comprendre le système de fonctionnement d’une cigarette électronique, il faut déjà comprendre son fonctionnement. Déjà, nous savons qu’il n’a pas besoin d’un briquet ou d’une allumette pour donner de la fumée. D’où l’intérêt de mieux cerner le sujet.

Les éléments qui composent un e-cigare

La cigarette — électronique comme nous pouvons le voir sur ce lien : https://www.vapoclope.fr/blog se compose de plusieurs éléments.

Une batterie

C’est l’élément qui fournit l’énergie nécessaire pour faire fonctionner l’appareil. C’est elle qui permet à la résistance d’atteindre un certain niveau de chaleur afin de chauffer l’e-liquide. La puissance d’une batterie d’e-cigarette dépend de l’habitude de consommation de son utilisateur.

L’atomiseur

C’est la pièce phare de la cigarette électronique. C’est grâce à lui que la solution liquide peut être vaporisée.

Le cléaromiseur

C’est la partie centrale de la cigarette électronique. Il comprend la résistance et le réservoir de l’appareil. Il est souvent transparent afin que le consommateur puisse voir le niveau de son e-liquide. Certains modèles ont un cléaromiseur en plastique, d’autres sont en verre.

A part cela, il comprend aussi un embout qui permet d’aspirer la fumée. Cette partie est communément appelée le « drip tip ». Puis, il y a la tête de chauffe qui est également appelée la résistance. Il arrive que le cléaromiseur soit également appelé un tank. C’est pour faire allusion au réservoir de la cigarette électronique.

Les avantages de la cigarette électronique sur la santé

La cigarette électronique est moins nocive qu’une cigarette classique. En effet, il est possible de ne pas avoir de nicotine dans le contenu de l’e-liquide.

Autrement, tous les composants de celle-ci sont principalement des éléments qui sont utilisés dans l’industrie alimentaire. Il s’agit de la glycérine végétale, du propylène de glycol et des arômes. À cela s’ajoutent l’eau et l’alcool. La composition de l’e-liquide varie en fonction de la nature de celle-ci.

La cigarette électronique réduit le risque de cancer de plus de 70 %. Elle ne possède ni monoxyde de carbone ni goudron. Pourtant, ces deux ingrédients sont des éléments que nous pouvons retrouver dans la cigarette classique. De ce fait, l’e-cigare ne provoque pas de maladie du cœur. Elle est 1000 fois moins toxique et ravageuse que le modèle classique.

Mode d’entretien d’une cigarette électronique

Il est important de nettoyer son e-cigare tous les jours. Du moins après l’avoir utilisé. Il faut commencer par séparer les éléments entre eux. Cela inclut la batterie qui se nettoie principalement avec un chiffonhumide. Puis, il y a le cléaromiseur et l’atomiseur. Ces 2 derniers se nettoient principalement avec de l’eau claire et du savon.

Autrement, l’atomiseur peut être plongé dans de l’eau tiède. Si les tâches de liquide noirâtre persistent, il faut rajouter quelques pincées de bicarbonate de soude à la solution. Il est important de laisser chaque élément bien au sec avant de les assembler de nouveau.

Autrement, cela risque de nuire au bon fonctionnement de la cigarette électronique. En moyenne, il faut nettoyer l’appareil 2 fois par semaine. Puis, il faut changer la batterie tous les 2 à 3 mois. Dans le cas où la batterie est régulièrement sollicitée, elle se remplace tous les mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *