Est-il sain de parler de test de paternité à son enfant ?

Est-il sain de parler de test de paternité à son enfant ?
Rate this post

Beaucoup de parents souhaitent être sincères envers leurs petits. Pour la plupart du temps, c’est utile de leur expliquer l’importance de manger des légumes, d’être généreux et polis envers tout le monde… mais qu’en est-il de leur parler en tant qu’adulte ? Faut-il déjà leur expliquer le fonctionnement du monde ? Faut-il éventuellement leur parler d’un test de paternité que vous envisagez de réaliser ?

En effet, est-il sain de parler de vos doutes sur votre paternité envers votre enfant ? Est-ce bien pour son développement de lui avouer ce qu’est un test adn ? Ce sont autant de question que de nombreux pères et mères se posent régulièrement. Pour vous y retrouver, découvrez tous nos conseils à ce sujet.

S’il faut en parler avant avec votre enfant !

Selon des sondages réalisés auprès des familles habitant en France, il est clair que les avis sont mitigés entre parler préalablement ou non d’un éventuel test de paternité à son enfant. Toutefois, tous s’accordent à dire qu’il faut définir un âge minimal pour réaliser ce genre de projet de discussion importante dans une famille. En effet, un enfant de moins d’un an ne comprendrait certainement ce qu’est un test adn ou un test de paternité.

Quel serait alors l’âge parfait ? Selon ces avis, beaucoup de parents pensent qu’il serait plus judicieux de mettre le sujet du doute qui plane sur la paternité et éventuellement la demande d’un test de paternité à des enfants adolescents âgés de 11 à 18 ans. Ils seraient plus disposés à comprendre la situation. Toutefois, il faut insister sur les raisons et les éventuelles conséquences d’une telle décision car la réaction des enfants n’est jamais prévisible.

Aussi, si vous devez en parler avec votre enfant du fait que vous avez un doute concernant votre paternité, il vaut mieux tout envisager. Prévoyez également le fait que votre enfant vous prend déjà comme son père depuis de nombreuses années. Préparez dès maintenant ce dont vous allez lui répondre quand son univers sera chamboulé par cette information. Et autant que possible, il est préférable que ce soit les deux parents qui parlent à l’enfant.

Si vous décidez de ne pas en parler mais faites le test quand même !

Sinon, un autre cas peut également se présenter. Le père décide de faire lui-même le test de paternité. En effet, il est aujourd’hui légal de commander un test adn en ligne en France. Dans ce genre de cas, il n’est pas obligatoire que le consentement de l’enfant soit donné. Une tâche de sang, une brosse à dent, une cire d’oreille… suffisent aujourd’hui à demander un test adn. C’est tout à fait légal et c’est une procédure habituelle des grands laboratoires.

Si c’est ce que vous prévoyez de faire, il faut aussi vous préparer un minimum pour accueillir les résultats, lesquels seront fiables à 99.99999 %, et préparer votre avenir en sachant la vérité. Souvenez toujours que des sentiments seront au cœur de ce genre de démarche.

Aussi, avant de passer un test de paternité, pesez bien le pour et le contre de votre acte.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *