Actualité Banque et assurance

Comment calculer le nombre de pièces pour une assurance habitation ?

L’assurance habitation est un contrat qui permet de mettre à l’abri un patrimoine immobilier avec une couverture des dommages et de la responsabilité civile. Il existe d’ailleurs plusieurs conditions dans ce cadre à l’image de ce qu’on va voir dans ce qui suit et qui concerne le calcul du nombre de pièces présentes dans le logement.

Pourquoi déterminer le nombre de pièces pour une assurance habitation ?

Calculer nombre pièces assurance habitation Connaître le nombre de pièces dans l’habitation est une notion primordiale pour les assureurs étant donné que cela fait partie des indicateurs qui permettent de considérer les éventuels risques liés au bien. Cette procédure établira une valeur spécifique sur laquelle se basera par la suite le montant de la cotisation pour le logement. La prime d’assurance va par conséquent largement différer entre une grande résidence et un studio au vu du fait que la couverture exigée ne sera pas du même acabit selon le type d’habitation.

Cela souligne donc d’autant plus l’importance de dresser un état des lieux précis concernant le nombre de pièces que compte le logement. À noter que même si toutes les pièces ne sont pas prises en considération dans cette optique, elles seront néanmoins toujours assurées par ledit contrat.

Pièces retirées du calcul

Si on enlève les pièces comme la cuisine, les toilettes ou les salles de bains, on pourra remarquer que beaucoup de compartiments ou endroits plus ou moins spacieux du bien ne sont pas non plus forcément inclus dans le calcul des pièces pour l’assurance à l’image de :

  • L’entrée ;
  • Le débarras ;
  • Les couloirs.

Dans un même registre, des lieux parfois plus grands que les pièces principales peuvent également ne pas être pris en compte comme le garage, le sous-sol, voire le grenier, qui, comme souligné plus haut, resteront tout de même couverts par l’assurance qui prend en charge l’habitation.

Spécificités du calcul

Les pièces qui entrent dans le calcul pour les assurances d’habitation doivent correspondre à une surface minimale de 9 m² et ne pas dépasser les 30 m². De plus, les pièces affiliées communément à un service comme les salles de bains ou la cuisine ne sont également pas ajoutées au résultat. En conclusion, il n’y a que les pièces classées comme principales qui entrent en compte dans le calcul final pour la mise en place d’un contrat d’assurance. Précisons que les grands espaces qui dépassent le seuil de 30 m² vont compter pour deux pièces.

Informer son assurance habitation dans le cas de travaux

La surface habitable de votre bien, au même titre que le nombre de pièces du lieu, est un facteur déterminant pour une assurance d’habitation. De ce fait, dans un cadre de travaux assez conséquents pour changer la disposition de la surface du logement, il faudra impérativement mettre l’assureur au courant. Ainsi, ce dernier pourra modifier les termes du contrat en vigueur pour que celui-ci puisse convenir aux nouvelles dimensions de l’habitation. Ne pas suivre cette règle peut amener l’assureur en question à annuler le contrat tout en gardant les primes échues.