Auto moto

Ce qu’il faut savoir sur le contrôle technique

Ce qu’il faut savoir sur le contrôle technique
Rate this post

133 points sont vérifiés minutieusement lors d’un contrôle technique afin de garantir la sécurité des automobilistes. D’ailleurs, selon la loi française, rouler sans contrôle technique est passible de sanction.

Qu’est-ce qu’un contrôle technique ?

En France, depuis 1992, cette étape est obligatoire pour les véhicules. En effet, une fois la quatrième année de mise en circulation du véhicule arrivé, celui-ci doit être emmené dans un centre de contrôle agréé afin d’être contrôlé. Ce procédé est obligatoire pour toutes les automobiles de moins de 3.5 tonnes.
Une fois le véhicule venu dans le centre de vérification technique, 133 points vont être testés pour que le contrôleur puisse certifier l’absence d’anomalies. Deux cas peuvent s’en suivre, soit le contrôle est favorable, soit il est défavorable. Si la voiture passe les tests, un procès-verbal est remis et un timbre va être collé sur le certificat d’immatriculation du véhicule. La date limite de la validité du contrôle technique est inscrite sur le timbre et sur une vignette collée au pare-brise.
En revanche, si le contrôleur remarque des anomalies ou des défaillances sur certains points contrôlés (notamment les freins, les éclairages, la direction…etc.), la voiture doit être ramenée au centre dans les deux mois qui suivent pour être revérifiés lors d’une contre-visite. Si les défaillances sont critiques, le conducteur n’a droit qu’à une journée pour déplacer la voiture. Il devra ensuite effectuer la réparation et présenter le véhicule au centre pour la contre-visite. Le but étant de prouver que les anomalies ont bel et bien été réparées.
Le but ultime de chacune de ces démarches est d’accroitre de façon considérable la sécurité routière. En 2018, les autorités espèrent réduire de 50% les accidents de la route.

Comment trouver un centre de contrôle technique agrée ?

Il existe à peu près 6500 centres de contrôle technique agrée répartie sur le territoire Français. Ces établissements sont des endroits uniquement dédiés à cet effet. En réalité, ils n’ont pas le droit de réparer ni de vendre des véhicules. En fait, ils vivent du tarif des contrôles qui varie aux alentours de 50 à 120 euros en dépend de la taille du véhicule. Toutefois, au Havre, certains centres proposent des contrôles gratuits en remboursant les usagers. Ceci, en vertu des collaborations et des subventions qu’ils ont reçues. Voici un lien qui mène vers ce genre de centre : votre contrôle technique au Havre.

Rouler sans contrôle technique : les risques

On ne reçoit aucune convocation pour effectuer un contrôle technique. La démarche dépend de l’initiative de chacun et il arrive des fois qu’on oublie de la renouveler. Ainsi, sans contrôle technique un automobiliste risque de payer 135 euros d’amendes, accompagné du retrait de son certificat d’immatriculation ainsi que de l’immobilisation de son véhicule. Néanmoins, ces sanctions ne sont applicables que dans les cas où la voiture continue de circuler alors que :

• Le contrôle technique est invalide

• Le délai de la contre-visite a été dépassé

• Une défaillance critique est mentionnée sur le contrôle technique.

Sur toutes les routes de France, les forces de l’ordre peuvent vérifier l’effectivité des contrôles techniques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *