business

Fonction publique : quel crédit pour des travaux ?

Pour la réalisation de travaux, un fonctionnaire peut recourir à différents modes de financement qui leur sont réservés comme à un crédit de consommation classique.

Crédit avec Banque Française Mutualiste ou BFM

La BFM est une banque spécialisée pour la fonction publique qui souhaite financer des travaux jusqu’à 75 000 euros. L’agent peut bénéficier de conditions de financement intéressantes qu’il soit fonctionnaire hospitalier, territorial ou étatique, s’il est membre de la banque. Un fonctionnaire titulaire et le conjoint d’un de ses agents de la fonction publique peuvent aussi en profiter. La BFM a été créée par des mutuelles de la fonction publique pour leur faire bénéficier de produits d’épargne et de crédits. Elle commerciale ses offres bancaires dans les points d’accueil des agences de la Société Générale (2 200) qui propose un crédit des travaux BFM Liberté à taux attractif.

La Société Générale étant un partenaire de la BFM, le fonctionnaire adhérent peut bénéficier des contrats de crédit proposés. Comparé à un emprunteur du secteur privé, le fonctionnaire possède un contrat de travail plus solide, il perd rarement son emploi en étant rattaché à l’État et garde de nombreux avantages une fois retraité. A noter que les banques font également des appels du pied à ces emprunteurs, en accordant des conditions plus avantageuses, encore faut-il présenter une situation pérenne et surtout compatible avec les exigences du crédit à l’habitat. A noter que même avec un organisme financier spécialisé dans les fonctionnaires, il est tout de même conseillé de comparer au minimum 3 offres de prêt immobilier.

Principes du crédit travaux fonctionnaire

Comme c’est un crédit affecté, il englobe uniquement les travaux de rénovation ou d’aménagement intérieur ou extérieur d’une habitation. Le personnel d’État peut emprunter 1 500 à 75 000 euros qu’il peut rembourser entre 6 mois à 8 ans. S’il désire contracter un crédit de 10 000 euros à reverser au bout de 3 ans, il doit disposer d’une assurance de prêt obtenue auprès d’un établissement financier qui a un accord avec un organisme de la fonction publique. Avec le prêt Liberté, l’agent de l’Etat n’est pas obligé de fournir un justificatif de dépense et ne demande aucuns frais de dossier. L’établissement est souple, car il lui permet de commencer le remboursement après 1 à 3 mois et le taux appliqué est à partir de 1,90 % TAEG fixe.

Pour la constitution de dossier, l’emprunteur fonctionnaire doit fournir en plus des pièces justificatives des devis. Il doit occuper le bien en tant que résidence principale, dans un rayon ne dépassant pas 5 km de son lieu de travail. L’agent de la fonction publique ne doit pas être attaché à l’habitation. L’occupation des lieux doit avoir lieu dans l’année en cours qui suit la signature du contrat de vente ou dans l’année qui suit la fin des travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *