Animaux

Élevage : ce qu’il faut savoir pour garder des veaux sains toute l’année

Une vache donne naissance à un veau après 9 mois de gestation appelés le vêlage. La santé du veau sera déterminée dès les premières heures suivant sa naissance, car il faut savoir que 5 à 10 % des veaux meurent avant d’avoir atteint 1 mois. Il faudra donc porter une attention particulière aux conditions où il sera mis à bas. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il devra être négligé les mois suivants sa naissance, car cela risque surtout d’engendrer des pertes pour vous. Vous devez donc veiller à le garder en bonne santé toute l’année.

Prévenir les maladies et les infections

Votre veau peut souffrir de troubles comme la toux et la diarrhée en raison de l’environnement dans lequel il se trouve. Cela peut être dû à des courants d’air, des nurseries saturées ou encore le froid hivernal. Toutefois, ces troubles ne sont pas uniquement causés par son milieu de vie.

Chez les veaux, les causes de diarrhée sont multiples. Les infections intestinales peuvent être d’origine virale (coronavirus, rotavirus…), parasitaire (coccidiose, cryptosporidiose…) ou encore bactérienne qui risque également d’entraîner des troubles respiratoires. Il faut aussi savoir que l’irrégularité dans la qualité du lait distribué peut causer des problèmes digestifs.

Afin d’y remédier, vous devez déterminer l’origine des diarrhées dans le but de les soigner, mais également de les prévenir. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un test rapide des bouses se présentant sous forme de bandelettes et obtenir le résultat en 10 min. Il y a également divers symptômes qui vous préviennent sur l’apparition des troubles comme la baisse d’appétit, la couleur des bouses, la présence de fièvre, etc. Pour éviter toute contamination, il est important d’isoler les veaux malades.

La première mesure à prendre pour traiter vos veaux est d’utiliser une solution de réhydratation orale qui est à base de vitamines et de minéraux. En optant pour celle à base de popionate et d’acétate, vous obtiendrez un très bon réhydratant pour veaux. Ces solutions ont pour but de créer une couche protectrice autour de l’intestin afin d’assurer une évacuation rapide et limiter l’attaque des bactéries. Dans le cas où votre veau est atteint d’une fièvre (température >39,5 °C), un traitement antibiotique est nécessaire.

Comme mentionnée plus haut, l’immunité des veaux est déterminée durant les premières heures de vie. Pour qu’ils aient une bonne immunité, ils doivent ingérer une quantité suffisante de colostrum de qualité. Et n’oubliez pas qu’une bonne phase de tarissement reste primordiale.

Favoriser l’élevage des veaux sous nourrice

Elever veaux sans nourrice L’élevage des beaux sous nourrices offre de nombreux avantages à commencer par l’amélioration de la santé des veaux. En effet, une étude avait récemment révélé que cet élevage entraînait une croissance rapide des veaux, une diminution des diarrhées et une infestation modérée par les strongles gastro-intestinaux. Le principe de cet élevage est de faire adopter entre 2 à 4 veaux une vache laitière dédiée qui ne sera pas en traite. Il s’agit d’une solution adaptée aussi bien pour les veaux mâles que les femelles.

Toutefois, il y a certaines conditions à respecter pour qu’elle soit efficace :

  • Il faut ajuster le nombre de veaux (en moyenne 3) par vache selon la production laitière journalière des nourrices, car une consommation de lait trop importante peut entraîner des difficultés de sevrage.
  • Il est recommandé de constituer des lots de veaux homogènes par vache pour limiter la compétition à la mamelle.
  • Vous devez entretenir un lien homme-animal.
  • Cette solution ne doit pas être mise en place en cas de paratuberculose.
  • En cas de pâturage, il faut : des clôtures adaptées, un abri pour les veaux (caisses, haies…), une bonne gestion du parasitisme.

Ce système vous permettra également un gain de temps considérable pour ce qui est du soin et de l’alimentation des veaux. Toutefois, il faut rappeler que cette solution nécessite un certain suivi de votre part notamment pour l’adoption des veaux par les nourrices. Mais dans tous les cas, votre travail sera plus efficace lorsqu’il est bien organisé et anticipé. Alors, tâcher de bien répertorier les soins effectués pour éviter tout oublie !