Jardin

Comment se débarrasser des pucerons naturellement ?

Les pucerons sont de petits insectes à corps mou et suceurs de sève. On les observe sur de nombreuses variétés de plantes et ils se logent préférentiellement sur les feuilles et les jeunes pousses. En se nourrissant de la sève de ces végétaux, les pucerons sont responsables d’énormes dégâts. Entre autres, ils vont causer la fragilité de vos rosiers, tomates ou autres plantations. De ce fait, il est impératif de s’en débarrasser ! Fort heureusement, pour les éliminer, vous pouvez vous passer des insecticides chimiques et nocifs qui pourraient nuire davantage à vos plantes. Pensez plutôt à vous servir d’astuces naturelles qui règleront vos problèmes avec ces pucerons. En voici quelques-unes !

Confier la tâche aux prédateurs naturels

Laisser des dévoreurs de pucerons faire le boulot est une astuce très judicieuse et économique ! Reste à savoir comment attirer ces prédateurs naturels dans votre jardin.

 Alors avant tout, sachez que dans la nature, il n’est pas difficile de trouver des prédateurs dévoreurs d’insectes. On peut citer, par exemple, la coccinelle, le perce-oreille, les syrphes et les chrysopes. Cependant, comme tout être vivant, ils ne restent pas longtemps dans un endroit qui ne leur est pas favorable. Donc la meilleure façon de les attirer dans votre jardin et de veiller à ce qu’ils y restent, c’est tout simplement de leur donner ce dont ils ont besoin: un abri et de la nourriture. Étant donné que les pucerons font très bien l’affaire en matière de nourriture, il suffit de régler le problème d’abri.

Pour le perce-oreille, un pot troué en terre cuite est l’abri idéal. Il faut ensuite l’accrocher près des plantes où les colonies de pucerons se développent abondamment. Ainsi, ce « puceronivore » pour facilement se nourrir de ses proies.

Par ailleurs, en ce qui concerne la coccinelle, de simples tas de branchages et de feuilles mortes disposées dans divers coins du jardin peuvent lui servir d’abri.

Éliminer mécaniquement les colonies de pucerons

En second lieu, vous pouvez également vous débarrasser de ces insectes nuisibles en un simple jet d’eau d’arrosage. Cela va permettre de disperser leurs colonies lesquelles auront du mal à se reconstruire.

Dans le cas où ces colonies de pucerons sont trop abondantes sur partie de votre rosier, pensez à la couper délicatement. Ensuite, assurez-vous de la placer à un endroit éloigné de votre jardin ou brûlez-la. Cela va empêcher la contamination du reste de la plante et d’autres végétaux. Cependant, faites très attention à la coupe au risque d’endommager davantage le rosier. Dans le doute, il est toujours conseillé de faire appel à ce jardinier dans le 81 qui est un expert dans ce domaine.

Traiter avec des préparations puceronicide à base de plantes

Il existe également des recettes maison que vous pouvez facilement concocter à base de plantes puceronicides. En plus d’être économiques, ces astuces naturelles ne présentent aucun danger pour vos plantes. Voici donc quelques idées de préparations anti-pucerons : une infusion d’ortie ou de tanaisie, une décoction de rhubarbe, ou encore une macération de piment, d’ail ou de fougère. Une fois votre potion puceronicide préparée, il suffit de pulvériser ou d’arroser la plante contaminée avec ce mélange.

Utiliser la cendre de bois fraiche

Enfin, la cendre de bois constitue également un remède très efficace contre les pucerons. Vous pouvez vous servir des cendres fraiches recueillies dans la cheminée. Et surtout, n’oubliez pas les gants en récupérant ces cendres de bois. Ensuite, saupoudrez-en un peu sur les colonies de pucerons afin de les éliminer. Vous pouvez répéter cette opération quelques jours après si cela vous semble nécessaire.

Laisser un commentaire