Supermarché collaboratif : qu’est-ce que c’est ?

collaboratifAprès la grande distribution traditionnelle, les petits commerces, les AMAPs ou encore les magasins de paysans, voilà que la France est en train de découvrir de drôles de supermarchés collaboratifs dans lesquels, pour avoir le droit d’acheter, il faut travailler.

Un concept venu d’outre-Atlantique

Le concept du supermarché collaboratif n’est pas nouveau, mais c’est la première fois qu’il connaît un engouement de cette ampleur hors des Etats-Unis. Et oui, parce qu’il s’agit bien d’un mode de consommation alternatif tout droit venu des USA.

Les premiers du genre apparaissent dans les années 1970, tout d’abord à New-York. Ceux-ci y proposent des produits directement issus des exploitations implantées autour de la ville, à des prix jusqu’à 30% inférieurs à ceux des supermarchés traditionnels voisins. Leur secret ? Ils font travailler leurs clients.

En effet, pour prétendre acheter des produits de meilleure qualité à un coût bien moindre que les produits issus de l’industrie agro-alimentaire, les responsables de ces établissements font non seulement payer une petite cotisation annuelle à leurs acheteurs, mais les font également participer à sa bonne marche, à raison de quelques heures par mois.
Ainsi, le dentiste du quartier se charge le samedi matin de décharger les camions pendant que l’employée de banque prend quelques heures à faire de la mise en rayon.

Si de nombreux supermarchés collaboratifs ont ainsi vu le jour dans les années 1970, il n’en restait que très peu au début des années 2000. Mais avec l’engouement du bio, ce mode de consommation renaît et part à la conquête du monde.

Et en France ?

A en croire Bio-blog.com et de nombreux autres articles sur des sites spécialisés dans le bio, plusieurs enseignes sont sur le point d’ouvrir courant 2017. Plusieurs grandes villes françaises sont ainsi concernées, parmi lesquelles Lille, Toulouse, Bordeaux, Montpellier ou encore Grenoble. D’ailleurs, il est à remarquer que Paris est à la traîne puisque aucune ouverture n’y est programmée à ce jour.

Sur les réseaux sociaux, on note actuellement un véritable engouement autour des supermarchés collaboratifs en France. Il faut dire que les consommateurs pourront y trouver des produits du terroir, cultivés près de chez eux, généralement bio et à un coût moindre que le « bio » venu de Chine proposé en grande distribution.

La seule inconnue de ces beaux projets demeure toutefois l’engagement sur le long terme des consommateurs français. Il ne faudrait pas que celui-ci ne ressemble qu’à un feu de paille.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *